Habiter les bords de Marne à Mérignac : l’opération d’aménagement d’ensemble

Cette participation s'inscrit dans le cadre du projet :

Habiter les bords de Marne à Mérignac

Participation Archivée

Publiée le 26 / 06 / 2015

Modifiée le 04 / 04 / 2017

Parce qu'elle relie le centre-ville de Bordeaux à l'aéroport et à Mérignac Soleil, l'avenue de la Marne est un axe structurant pour la métropole. Son développement doit être accompagné pour que les résidents actuels et futurs y trouvent un cadre de vie et une activité commerciale de qualité. Le projet proposé par Bordeaux Métropole et la Mairie de Mérignac prévoit ainsi la construction de nouveaux logements attractifs, des aménagements propices à une vie de quartier, autour de commerces renforcés et renouvelés.

Participez ! Actuels ou futurs habitants du secteur, commerçants et clients, simples passants : dites-nous comment vous vivez dans ce quartier aujourd'hui et ce que vous aimeriez y trouver à l'avenir.

Vos commentaires enrichiront le diagnostic réalisé par les équipes de Bordeaux Métropole et de la Mairie de Mérignac ; ils contribueront également au débat sur les grands objectifs à assigner au projet.

La participation est clôturée depuis le 30 juin 2016.

Son bilan a été approuvé le 27 janvier 2017.

A la même date, Bordeaux Métropole a décidé de créer l’opération d’aménagement « Marne » et, ainsi, de lancer les suites opérationnelles du projet.

Le débat se poursuit autour des études détaillées des futurs espaces publics : à retrouver sur la page dédiée sur ce site.

 

 


  • Etat de la participation : Archivée
  • Type : Réglementée / Concertation simplifiée

    Concertation rendue obligatoire par divers textes nationaux (code de l'urbanisme, de l'environnement, etc.). Présentation, sur ce site web, en mode « simplifié » (dans 1 seule rubrique : « présentation détaillée »). Une réponse globale sera apportée aux avis citoyens (pas de réponse individuelle), dans le bilan de la concertation.

  • Thématique : Urbanisme
  • Porteur de la participation : Bordeaux Métropole

    L'institution qui organise la participation, qui en est responsable.

  • Gestionnaire de la participation : Aurélie Héraut
  • Mairie associée : Mairie de Mérignac
    Le « porteur » organise la participation en étroite collaboration avec la ou les Mairies concernées.
  • Mandataire : La Fabrique de Bordeaux Métropole
    L'organisme à qui le "porteur" délègue l'organisation de la participation
  • Communes et quartiers : Mérignac
  • Localisation de la participation : Voir le plan
Eléments clés
  • 1100 nouveaux logements prévus (environ)
  • 22600 m² (environ) de nouveaux commerces
Avancée de la participation en ligne
8 participants
Un participant peut émettre des AVIS et des REACTIONS aux avis des autres. Dans certains cas, il peut aussi formuler des PROPOSITIONS.
13 avis
1 réactions

Calendrier simplifié de la participation
27 / 01 / 2017 :
Approbation du bilan de la concertation et décision
30 / 06 / 2016 :
30 / 04 / 2016 :
Réunion publique #4 : restitution du cycle de concertation
23 / 01 / 2016 :
Réunion publique #3 : ateliers citoyens
05 / 12 / 2015 :
Réunion publique #2 : safari photo
07 / 11 / 2015 :
Réunion publique #1 : forum du projet urbain
11 / 09 / 2015 :
Début de la concertation
26 / 06 / 2015 :
Ouverture de la concertation (délibération)

Présentation détaillée

L’avenue de la Marne relie l’aéroport au centre de Bordeaux, en passant par le centre-ville de Mérignac et Mérignac Soleil, une des principales zones commerciales de France. C’est donc une route importante pour Mérignac et l’agglomération bordelaise.

Mérignac Marne : un nouveau quartier mixte sur l’axe Bordeaux centre – aéroport de Mérignac (crédits : Debarre Duplantiers Associés – SATHY)

Or, la première vision qu’elle offre est celle d’un paysage « stérile ». Composé principalement d’entrepôts et de boîtes commerciales, c’est un corridor de trafic automobile. Elle ne laisse que peu de place aux espaces verts ou aux petits commerces et restaurants. Autre bizarrerie : le quartier est essentiellement résidentiel. Pourtant, les rues qui desservent la zone pavillonnaire se terminent fréquemment en impasse, non connectées à la façade commerciale de l’avenue. La séparation entre les deux secteurs est très nette.

Des solutions peuvent être imaginées pour créer de meilleures conditions de voisinage entre les différents usages. C’est l’objectif poursuivi par Bordeaux Métropole et la Ville de Mérignac, grâce à un projet auquel peuvent contribuer les habitants.

Consultez :

Les premières pistes de réflexion

L’enjeu premier est de diversifier les usages le long de l’avenue de la Marne, en ajoutant progressivement des logements au sein des emprises commerciales.

Ils devront garantir la qualité de vie des habitants futurs comme celle des riverains déjà en place.

« Pourquoi proposer une offre de logements nouvelle ? Parce qu’il y a un réel besoin de logements à Mérignac. A ce jour, 1400 dossiers sont en attente de solution. De plus, ces dernières années, 1000 emplois nouveaux par an ont été créés à Mérignac, notamment par la filière aéronautique au sein de l’Aéroparc, l’implantation de Thalès et le développement de Dassault Aviation. Nous avons besoin de créer du logement à Mérignac, à proximité de ces zones d’emplois et principalement le long des axes de transports en commun. Le secteur Mérignac Marne est déjà desservi par le tramway, ce qui permet une mise en route rapide des projets. Nous devons proposer une offre en logements pour tous les publics, tout en veillant au maintien de la qualité de vie mérignacaise. » Alain Anziani, Maire de Mérignac (interview extraite du bulletin Horizon Marne n°1).

La densification résidentielle pourrait, à moyen terme, favoriser l’arrivée de nouveaux commerces de proximité, de restauration et de services en rez-de-chaussée des bâtiments. Nouveaux commerces qui seront également confortés par la proximité du tramway, celle du parc relais des 4 chemins et l’arrivée éventuelle d’une nouvelle ligne de transport collectif qui desservira l’aéroport.

La mutation de l’avenue de la Marne s’effectuera également dans un esprit de « renaturation » des lieux. L’avenue est en effet située à un endroit stratégique, entre le bois du Burck, le Parc de Bourran et le parc du Château. La mise en réseau de ces espaces constitue un axe majeur du projet.

En savoir plus sur les objectifs du projet :

Point d’étape sur le projet

Le 30 avril 2016, se tenait la 4ème réunion publique de concertation. L’occasion de dresser un point d’étape sur le projet qui a évolué suite aux contributions citoyennes des 2 premières rencontres.

Le plan-guide s’articule désormais autour d’un objectif à 10 ans de :

  • 1 051 nouveaux logements.
  • 22 290 m² de nouveaux commerces.

Vue d’ensemble du futur quartier Mérignac Marne, au niveau du secteur des 4 chemins

 

Quatre axes forts sont retenus, pour répondre aux préoccupations des habitants :

  • Améliorer les liaisons inter-quartiers :
    • Ne pas multiplier le linéaire de voirie.
    • Améliorer la desserte du quartier.
  • Aménager un réseau d’espaces publics de qualité :
    • Sécuriser la place des modes doux.
    • Améliorer les liaisons inter-quartiers.
    • Se connecter aux transports publics.
  • Optimiser la place du stationnement voiture :
    •  Mutualisation, foisonnement, augmentation du rapport à l’existant.
  • Assurer une relation cohérente avec l’environnement :
    • Assurer une transition douce entre les quartiers pavillonnaires et les collectifs.
    • Adapter les morphologies (notamment les hauteurs) à chaque situation de quartier.

crédit : Debarre Duplantiers

Exemple d’aménagement possible pour la place des 4 chemins (crédit : Debarre Duplantiers Associés – SATHY)

 

Ces grands objectifs trouveront leur traduction opérationnelle dans un cahier d’orientations urbaines, architecturales, paysagères et environnementales. Plusieurs propositions ont été évoquées avec les habitants, comme par exemple :

  • Favoriser la mutualisation, entre commerces et logements, de la gestion de l’énergie ou des déchets.
  • Mettre en place des équipements (jeux pour enfants) et des espaces partagés communs.
  • Mettre en place une gestion alternative des espaces paysagers et leur perméabilité.
  • Favoriser les espaces extérieurs (loggia, balcon) pour le logement collectif.
  • Favoriser les logements traversants ou multi-orientés à partir du T3.

Participez à la réflexion jusqu’au 30 juin 2016

Pour que le projet soit fortement intégré dans la réalité du quartier, les habitants sont appelés à exprimer leur expertise de la situation actuelle et à partager leurs réflexions sur 3 thèmes principaux :

  • Se déplacer.
  • Se loger / (Co)habiter.
  • Vivre le quartier.

Schéma des 3 thèmes du projet « Habiter les bords de Marne à Mérignac » (crédits : a-telier-r)

La participation de tous est essentielle à la réussite d’un projet urbain, notamment quand celui-ci s’inscrit dans le long terme. Il est légitime que ces évolutions puissent provoquer des inquiétudes, la concertation est là pour prendre en compte les contributions et observations de tous.

Vous pouvez nous faire part de vos réflexions, avis, commentaires et propositions directement sur ce site, jusqu’au 30 juin 2016.

Des informations complémentaires sont également apportées via un bulletin d’information :

Participation hors ligne
Participation en réunion publique ou tout autre événement « physique » (par opposition à la participation « en ligne », sur le site web).
Modifiée le 04/04/2017

Forum public

[07 novembre 2015]

Première rencontre entre les habitants et le projet urbain, ce Forum a rassemblé environ 70 personnes. L’objectif était d’informer les participants sur l’état actuel du projet par la voix de ses concepteurs, l’équipe d’architectes Duplantier, et de récolter les premières contributions des habitants sur trois thématiques majeures :

  • Se Loger.
  • Vivre le quartier.
  • Se déplacer.

Les habitants ont exprimé leurs avis et idées sur un « mur à palabres » (crédits : Ruben Brunelot)

 

Un « mur à palabres » permettait de recenser toutes les préoccupations et propositions des participants.

Sur le thème « se loger », quatre idées fortes se sont dégagées :

  • Trouver une cohérence urbaine entre les logements existants et les futures constructions.
  • Construire des logements spacieux et lumineux.
  • Disposer d’espaces publics et de services liés au logement.
  • Envisager suffisamment de places de stationnement, notamment à proximité des futurs logements.

« Ce qui nous importe, c’est que ces nouvelles réalisations n’impactent pas l’existant, mais contribuent plutôt à améliorer la qualité de vie du quartier. »

Sur le thème « vivre le quartier », les participants ont principalement insisté sur :

  • Les commerces de proximité, une attente prioritaire des habitants pour l’avenir du quartier.
  • Des espaces publics de nature et multifonctionnels.
  • Des équipements publics pour accompagner la croissance du quartier.
  • Des transports doux et intermodaux.

« Le secteur manque cruellement de commerces de proximité, en égard notamment à la présence de la grande surface ».

Sur le thème « se déplacer », les participants identifient les priorités suivantes :

  • Limiter la saturation routière de l’avenue de la Marne.
  • Renforcer la place du vélo sur le secteur.
  • Sécuriser la place du piéton dans le quartier.

Pour en savoir plus :

Safari photo

[05 décembre 2015]

Mené avec un groupe d’habitants munis d’appareils photo, ce parcours piéton au cœur du périmètre du projet a permis de découvrir une autre vision du quartier et de ses usages par le biais de l’image, clichés qui alimenteront les prochains Ateliers citoyens.

L’avenue de la Marne et ses abords : le parvis du lycée professionnel, photographié durant le Safari photo (crédits : Mehdi Hazgui)

 

L’avenue de la Marne, embouteillée, photographiée durant le Safari photo (crédits : Mehdi Hazgui)

Ateliers citoyens

[23 janvier 2016]

Une cinquantaine de personnes a participé à cette 3ème réunion publique. Les ateliers ont proposé aux habitants d’apporter  leurs contributions concrètes aux réflexions de la Ville et de Bordeaux Métropole, par petites tables d’échanges avec les porteurs et concepteurs du projet, toujours autour des 3 thèmes de la concertation :

  •  (Co)Habiter.
  • Vivre le quartier.
  • Se déplacer.

Les ateliers citoyens du 23 janvier 2016, en petites tables pour faciliter les discussions (crédits : Ruben Brunelot)

Des réponses ont été apportées à certaines questions. Exemples :

« Quelle sera la proportion de logements sociaux dans le futur projet ? La part de logements sociaux sera de 35% (source PLU 3.1) »

« Quels sont les futurs types de commerces par rapport à l'offre existante ? Les commerces de destination existants seront maintenus sur le secteur lorsque cela est possible (équipement de la maison, automobile, restauration...), une polarité de commerces de proximité sera installée, notamment à proximité de la future place. »

« Un autre emplacement pour la place est-il envisageable ? L'emplacement de la place permet de relier la station de tramway aux futurs commerces de proximité et au parking relais et de créer une polarité de proximité. »

En savoir plus :

Restitution publique du cycle de concertation

[30 avril 2016]

Cette 4ème réunion publique concluait le premier cycle de concertation sur le projet urbain. Elle a rassemblé environ 80 participants.

L’état actuel des réflexions, nourries des contributions citoyennes précédentes, a été présenté aux habitants. Ceux-ci ont pu réagir à cette nouvelle version du projet, en discutant en petits groupes.

Le plan-guide s’articule désormais autour d’un objectif à 10 ans de :

  • 1 051 nouveaux logements.
  • 22 290 m² de nouveaux commerces.

Quatre axes forts sont retenus :

  • Améliorer les liaisons inter-quartiers.
  • Aménager un réseau d’espaces publics de qualité.
  • Optimiser la place du stationnement voiture.
  • Assurer une relation cohérente avec l’environnement.

Ils seront traduits en propositions concrètes dans un « cahier d’orientations urbaines, architecturales, paysagères et environnementales ».

Exemple d’aménagement possible pour une rue, dans le périmètre de l’avenue de la Marne (crédits : Debarre Duplantiers Architectes)

En savoir plus :

Le livre blanc de la concertation

[octobre 2016]

Consultez le livre blanc de la concertation.

Produit à l’issue de la concertation, le livre blanc synthétise :

  • les avis et questionnements citoyens (notamment leurs craintes des évolutions à venir) exprimés lors des 4 réunions publiques,
  • les réponses apportées par Bordeaux Métropole, la Mairie de Mérignac et la Fab.

Par exemple, concernant la construction de nouveaux logements :

  • le principe sera de réaliser des constructions basses aux abords des pavillons existants et des constructions plus élevées sur les grands axes routiers (règle dite « d’épannelage »),
  • les logements seront de tailles différentes, modulables dans le temps,
  • le stationnement des résidents sera systématiquement intégré en sous-sol des nouveaux bâtiments.

Sur le thème « Vivre le quartier » :

  • l’offre commerciale sera développée en rez-de-chaussée des bâtiments de logements,
  • une place publique sera aménagée, espace de convivialité et d’animation pour le quartier, en lien avec les commerces,
  • les futurs espaces publics feront la part belle aux espaces verts.

Quant aux déplacements :

  • le quartier sera desservi par la ligne A du tramway (prolongée jusqu’à l’aéroport), avec des fréquences renforcées en direction de Bordeaux,
  • de nouvelles rues seront aménagées pour accéder aux nouveaux logements : elles donneront la priorité aux modes doux (piétons, vélos, etc.),
  • les continuités piétonnes seront favorisées, notamment pour franchir l’avenue de la Marne au niveau de l’arrêt de tramway,
  • chaque logement sera assorti d’1,2 place de stationnement.

Le livre blanc de la concertation reprend tous les questionnements soulevés en réunions publiques ainsi que les réponses apportées par l’étude :

Bilan des participations en ligne et hors ligne
Synthèse de la participation des citoyens à la fois sur le site web et lors des réunions publiques.
Publié le 04/04/2017

La concertation a été clôturée le jeudi 30 juin 2016.

Dès octobre 2016, un livre blanc de la concertation  synthétisait les avis citoyens exprimés lors des 4 réunions publiques. Réalisé hors procédure de concertation règlementaire, il constitue un témoignage et une base pour la poursuite des discussions avec la population tout au long du projet.

Le 27 janvier 2017, le Conseil de Bordeaux Métropole a adopté le bilan officiel de la concertation.

La nature des contributions citoyennes a évolué au fil de la concertation

Au fur et à mesure des réunions, les questions sont passées de problématiques individuelles (souvent exprimées en tant que propriétaires) à une vision d’ensemble du projet, avec des propositions ayant davantage trait à l’intérêt général.

Plus de 200 verbatims ont été collectés au fil des 4 réunions publiques. Le site internet a recueilli 13 contributions de la part de 8 citoyens. Aucune remarque n’a été inscrite sur les 3 registres papier mis à disposition du public en divers lieux.

Le projet a évolué grâce à la concertation

Bordeaux Métropole, la Mairie de Mérignac et La Fab ont entendu les contributions citoyennes et on fait évoluer plusieurs éléments du projet initial :

  • les formes urbaines et les hauteurs des nouveaux bâtiments ont été revues, notamment à proximité du tissu pavillonnaire,
  • l’objectif est de maintenir la circulation à son niveau actuel, malgré l’arrivée de nouveaux habitants,
  • certains espaces publics ont été modifiés : par exemple, une zone de rencontre initialement prévue sur le secteur Quatre Chemins sera transformée en voie douce.

Décision Publiée le 26/09/2017

Sur la base du bilan de la concertation, le Conseil de Bordeaux Métropole du 27 janvier 2017 a approuvé la création de l’opération d’aménagement Marne sur la commune de Mérignac.

Création de l’opération d’aménagement « Marne » à Mérignac

L’opération d’aménagement consiste à mettre en œuvre le projet de renouvellement urbain de part et d’autre de l’avenue de la Marne à Mérignac, intégrant les objectifs des politiques métropolitaines. Elle prévoit notamment, sur 8 à 10 ans :

  • la création de 1100 logements environ, dont 35% de locatifs sociaux, 12,5% en accession sociale, 12,5% en accession abordable, 40% en accession libre,
  • la construction d’environ 22 600 m² de commerces et activités,
  • divers aménagements de voirie et d’espaces publics sur les 3 sous-secteurs de l’opération (Somme/Leclerc, Quatre Chemins, Marne/Mendès France),
  • la création de 6 classes pour prendre en compte les besoins scolaires des nouveaux arrivants.

Les échanges se poursuivront en phase opérationnelle

La Fab, aménageur du projet, poursuivra le dialogue avec les habitants et usagers en phase de réalisation du projet, en collaboration avec Bordeaux Métropole et la Ville de Mérignac.

Il réutilisera également les contributions recueillies lors de la concertation règlementée pour nourrir les études détaillées du projet : conception des espaces publics, programmation et encadrement des futurs projets immobiliers, etc.