Apaisement de la circulation à Bègles : vers un cahier de recommandations (participation #1)


Participation Archivée

Publiée le 06 / 04 / 2016

Modifiée le 06 / 04 / 2016

L'espace disponible dans les rues du quartier nord-ouest de Bègles est limité, occasionnant des difficultés de cohabitation (véhicules en circulation ou en stationnement, trottoirs encombrés, etc.) et un sentiment d'insécurité, en particulier pour les piétons et les cyclistes. Des mesures peuvent être prises par La Cub et la Mairie de Bègles pour apaiser la circulation et retrouver une ambiance plus appropriée à un quartier résidentiel. Participez ! Que vous habitiez le quartier nord-ouest ou que vous ne le fréquentiez qu'occasionnellement, racontez-nous vos problèmes de circulation ou de stationnement, en voiture, à vélo ou à pied. Faites-nous part également de vos idées pour résoudre ces difficultés. Nous pourrons ainsi établir, ensemble, des recommandations qui guideront les futurs aménagements de voirie.


  • Etat de la participation : Archivée
  • Type : Non réglementée

    Participation dont les modalités sont fixées librement par le porteur, en l'absence de textes la réglementant.

  • Thématique : Déplacements
  • Porteur de la participation : Bordeaux Métropole

    L'institution qui organise la participation, qui en est responsable.

  • Gestionnaire de la participation : Nathalie Plénard
  • Animateur externe : Arènes et Médiation Environnement
    Organisme-conseil qui anime la participation pour le compte du « porteur » ou de son « mandataire ».
  • Communes et quartiers : Bègles
  • Localisation de la participation : Voir le plan

Calendrier simplifié de la participation
04 / 11 / 2013 :
6ème atelier public (cycle 2 : élaboration de préconisations)
14 / 10 / 2013 :
5ème atelier public (cycle 2 : élaboration de préconisations)
07 / 10 / 2013 :
4ème atelier public (cycle 2 : élaboration de préconisations)
23 / 09 / 2013 :
3ème atelier public (cycle 1 : approfondissement des enjeux)
16 / 09 / 2013 :
2ème atelier public (cycle 1 : approfondissement des enjeux)
09 / 09 / 2013 :
1er atelier public (cycle 1 : approfondissement des enjeux)
31 / 08 / 2013 :
clôture des avis des internautes
08 / 07 / 2013 :
forum citoyen
24 / 06 / 2013 :
3ème réunion du comité de la concertation (diagnostic)
17 / 06 / 2013 :
2ème réunion du comité de la concertation (diagnostic)
27 / 05 / 2013 :
1ère réunion du comité de la concertation (diagnostic)
15 / 05 / 2013 :
réunion d'installation du comité de la concertation
Problématiques
Problématique n°1
Un état des lieux de la circulation et de la cohabitation des usages

Le comité de la concertation, lors de sa séance du 27 mai 2013, a fait émerger un certain nombre de problématiques qui devront, selon lui, faire partie du diagnostic à venir :
le trafic de transit et les effets de shunt dans un quartier résidentiel
la réappropriation des espaces publics par les piétons
des problèmes de cohabitation qui se posent de manière différentes selon les horaires
une réglementation floue et difficile à comprendre
un déficit d'aménagement pour sécuriser les parcours piétons
l'intensité des flux de circulation comme principal facteur de dangerosité
un stationnement anarchique
le problème de la vitesse des véhicules
le manque de signalétique
des points particuliers concernant les rues de Lauriol, Renaudel, Renan, l'allée Camus, les abords des établissements scolaires, le carrefour entre les rues Jaurès-Lauriol-Berthelot, la place Dolet, la rue Nungesser, l'impasse Berthelot, etc.

Le comité de la concertation a détaillé cet état des lieux lors d'une réunion complémentaire, le 17 juin 2013.

Donnez-nous votre avis sur ces problématiques !

Lire la suite
Objectifs
Objectif n°1
6 objectifs proposés par le comité de la concertation

Sur la base des problématiques de circulation et de stationnement qu'il a pu repérer préalablement, le comité de la concertation, réuni le 24 juin 2013, vous propose 6 objectifs principaux :
des cheminements commodes et sécurisés pour les piétons et les cyclistes : se déplacer en tout point du quartier de manière sécurisée, mettre en réseau les différents lieux du quartier et favoriser l'intermodalité, établir des priorités en tenant compte des habitudes et des besoins des usagers.
Mieux organiser le stationnement et résorber le stationnement dangereux : conserver de la souplesse dans les aménagements, répondre à des besoins et des attentes qui sont différents en fonction des plages horaires, avoir des aménagements sécurisés tout en conservant une flexibilité d'usages.
Des vitesses de circulation adaptées sur l'ensemble du quartier : assurer la protection et la sécurité des usagers, mener une réflexion sur la réglementation, intégrer la question du ressenti des usagers (vitesse réelle et vitesse perçue).
Améliorer les espaces publics : désencombrer l'espace public, augmenter la présence du végétal et aménager des espaces de respiration, implanter du mobilier urbain et harmoniser l'éclairage public, avoir des revêtements au sol de qualité et redessiner les trottoirs.
Faciliter les déplacements tous modes : favoriser la cohabitation des différents modes de transport, traiter les croisements et les intersections, adapter les sens de circulation et la vitesse en fonction des enjeux.
Renforcer la signalisation : améliorer la lisibilité et la visibilité des équipements, signaler les points dangereux, mieux signaler les zones piétonnes et les places handicapés, marquer au sol les itinéraires et donner de la visibilité aux « portes d'entrée » du quartier.

Donnez-nous votre avis sur ces objectifs !

A noter : les 6 enjeux proposés par le comité de la concertation ont été présentés à un public plus large lors du Forum public du 8 juillet 2013. Il en ressort, après synthèse et reformulation par le comité lors de sa séance du 9 septembre 2013, que 3 de ces 6 enjeux sont jugés prioritaires :
une vraie place pour les piétons et les cyclistes : des rues partagées pour un quartier apaisé... mais animé!
adapter les vitesses : quelles mesures adopter pour assurer la sécurité de tous et faciliter globalement les déplacements ?
Mieux organiser le stationnement : une question partagée sur le fond, mais pour quels objectifs ?

Solutions
Solution n°1
Des recommandations pour les 3 enjeux prioritaires

Des ateliers publics, mis en place par le comité de la concertation, ont permis d'affiner les 3 enjeux prioritaires et d'ébaucher des recommandations qui pourraient être adressées à Bordeaux Métropole et à la Mairie de Bègles :

Concernant l'enjeu n°1 « une vraie place pour les piétons et les cyclistes : des rues partagées pour un quartier apaisé... mais animé! », le comité, lors de sa séance du 9 septembre 2013, a établi des recommandations concernant :
un projet de pacification global des rues du quartier
le schéma de hiérarchisation des voiries
le traitement des voiries de proximité
le traitement des axes structurants à vocation de transit
la cohérence des aménagements
la qualité des trottoirs
la sécurité et la visibilité des cheminements piétons
la signalétique et les avertisseurs
le traitement possible de la rue Renaudel.
Détails à retrouver dans le compte-rendu de la séance du 9 septembre 2013.

Concernant l'enjeu n°2 « adapter les vitesses : quelles mesures adopter pour assurer la sécurité de tous et faciliter globalement les déplacements ? », le comité, lors de sa séance du 16 septembre 2013, a posé comme principes généraux que la vitesse des véhicules était globalement trop élevée, y compris sur les voiries de transit, et que la réglementation semblait inadaptée aux spécificités du quartier. Il a également établi des recommandations concernant :
l'uniformisation de la réglementation
la réduction de la vitesse sur les axes de transit
la réduction de la vitesse dans les rues à vocation de proximité
des points durs spécifiques
le passage des rues à sens unique
la cohérence des aménagements
l'aménagement de zones de rencontre
des zones 30 existantes ou à aménager
la signalétique et les avertisseurs
le traitement spécifique de la rue Renaudel.
Détails à retrouver dans le compte-rendu de la séance du 16 septembre 2013.

Concernant l'enjeu n°3 « Mieux organiser le stationnement : une question partagée sur le fond, mais pour quels objectifs ? », le comité, lors de sa séance du 23 septembre 2013, a établi différents principes généraux : ne pas réduire l'offre de stationnement, voire augmenter légèrement le nombre de places disponibles à l'échelle du quartier, envisager différents types de stationnement en fonction des problématiques propres à chaque rue, utiliser le stationnement comme un outil au service de la réduction de la dangerosité.
Partant de ces grands principes, le comité de la concertation vous propose différentes recommandations concernant :
la réglementation du stationnement
le stationnement en chicane
des actions à mettre en place sur le moyen terme
la promotion d'actions pédagogiques et d'initiatives
la rationalisation de l'offre de stationnement.
Détails à retrouver dans le compte-rendu de la séance du 23 septembre 2013.

Donnez-nous votre avis sur ces premières grandes recommandations !

A noter : ces premières pistes ont été affinées par les participants des ateliers publics, lors de leurs réunions des 7 et 14 octobre. Leurs travaux ont abouti à la rédaction d'un cahier de recommandations, présenté lors de la dernière séance d'ateliers publics le 4 novembre 2013 : à retrouver à la rubrique « Bilan de la participation ».

Lire la suite
Participation hors ligne
Participation en réunion publique ou tout autre événement « physique » (par opposition à la participation « en ligne », sur le site web).

L’objet de cette participation est de mener une réflexion sur la ville apaisée pour aboutir à des préconisations relatives à la circulation, la vitesse, le stationnement, l’aménagement des espaces publics. Une équipe d'animation pour mener la démarche participative Pour mener cette concertation, la direction territoriale sud de La Cub, qui pilote la démarche pour le compte de la collectivité, s’appuie sur une équipe d'animation externe composée de l’association Arènes et de la société coopérative Médiation et Environnement. Prérogatives du comité de la concertation D’un point de vue pratique, La Cub et la ville de Bègles ont proposé de confier à un comité de la concertation, composé d’une vingtaine de membres, le soin d’organiser et d’accompagner cette réflexion. Ce comité doit bien évidemment répondre à des principes de pluralisme et d’indépendance et doit permettre une réelle collaboration entre les habitants, les acteurs associatifs, les élus et les techniciens des services concernés. Une participation en 2 phases La démarche de concertation « hors ligne » s'est déroulée entre mai et octobre 2013 autour de deux grandes phases successives : Visuel : Chronologie de la participation | Frise chronologique frise-begles.jpg 1ère phase (mai à juillet 2013) : après installation, le comité opérationnel de la concertation s'est réuni à trois reprises pour élaborer un diagnostic partagé de la situation du quartier en matière de circulation (pratiques et usages, ambiances, etc.). Retrouvez les comptes-rendus des 3 réunions de travail dans les rubriques « problématiques » et « objectifs ». Cette phase s'est conclue par un Forum citoyen (8 juillet 2013) : l'état des lieux des problématiques à résoudre a été présenté au grand public qui a, par ailleurs, retenu 3 enjeux prioritaires parmi les 6 préalablement identifiés par le comité (à retrouver dans le compte-rendu, dans la rubrique « objectifs »). 2ème phase (septembre à novembre 2013) : des ateliers publics ouverts à tous ont été mis en place pour approfondir les enjeux et élaborer des recommandations : cycle 1 : approfondissement des enjeux prioritaires : 9, 16 et 23 septembre 2013 cycle 2 : élaboration de préconisations : 7 et 14 octobre, puis 4 novembre 2013.

Bilan des participations en ligne et hors ligne
Synthèse de la participation des citoyens à la fois sur le site web et lors des réunions publiques.

La démarche de participation s’est déroulée entre mai et novembre 2013. Elle s'est appuyée sur : un comité de la concertation composé d'habitants du quartier nord-ouest, d'acteurs économiques, sociaux et institutionnels investis dans le secteur, de techniciens de La Cub et de la Mairie de Bègles ainsi que d'élus béglais un forum public ouvert au grand public une série d'ateliers composés de citoyens qui se sont portés volontaires lors du forum public. L'objectif de cette concertation était d'engager les réflexions autour de la notion de « ville apaisée » à l'échelle du secteur nord-ouest de la ville de Bègles avec ses habitants. Les débats, ancrés territorialement sur le quartier, ont permis de discuter des enjeux les plus saillants en lien avec cette problématique. Les discussions relatives à la cohabitation des usagers sur l'espace public et au partage de la voirie entre les différents modes de déplacement ont permis de traiter tout un ensemble de sujets en lien avec les thématiques de la circulation, de la vitesse, du stationnement, de l'aménagement des espaces publics... Les conclusions de ces débats publics sont synthétisés dans le « Cahier des recommandations » : ces recommandations concertées s'adressent aux équipes de La Cub et de la Mairie de Bègles. Elles ont vocation à servir de guide pour les futurs aménagements de voirie dans le quartier nord-ouest, mais aussi à servir d'exemple pour d'autres territoires sur la commune et l'agglomération. Le cahier des recommandations donne un cap général à tenir : « En ce sens, nous pensons que l'intérêt général de la collectivité doit primer sur les intérêts particuliers. Cela signifie que l'espace public appartient à tous, piétons, cyclistes et automobilistes. Même si le quartier a une vocation avant tout résidentielle, les automobilistes doivent y avoir leur place au même titre que les autres usagers car la contrainte des déplacements pendulaires est une réalité pour bon nombre d'habitants. D'un autre côté, il est essentiel de replacer les piétons et cyclistes au centre de la réflexion, et de privilégier les aménagements qui génèrent une diversité d'usages et du « vivre ensemble » en facilitant la rencontre entre tous les usagers de l'espace public. L'objectif est donc de promouvoir une véritable culture citadine de partage de la voirie tenant compte de l'évolution des pratiques de l'espace public et considérant les préoccupations des uns et des autres. Et ce, dans l'optique d'assurer une bonne harmonie entre les différents usages » (extrait du cahier des recommandations, p.9). Le cahier est constitué de 5 recommandations principales, elles-mêmes déclinées en préconisations plus précises (détails à retrouver dans le « Cahier des recommandations » à télécharger) : Rééquilibrer les fonctions de la voirie au profit des modes doux : répondre à l'objectif de pacification des circulations dans un souci de cohérence globale des aménagements, s'appuyer sur l'existant pour concevoir la mobilité de demain. Faciliter et aménager les déplacements doux : aménager à l'échelle du quartier des cheminements confortables et sécurisés pour les piétons et cyclistes, développer les espaces de voirie partagée. Organiser et accompagner la cohabitation entre les différents usagers sur l'espace public : abaisser la vitesse sur les axes de transit pour qu'ils répondent aux objectifs de cohabitation entre les différents usagers, encadrer le stationnement, pacifier la rue Renaudel. Travailler sur la lisibilité et la sécurité des espaces publics : sécuriser les déplacements piétons et cyclistes, améliorer la co-visibilité piétons/cyclistes/conducteurs aux points de traversées, mettre en place une signalétique adaptée à l'échelle du quartier, limiter la présence des encombrants sur l'espace public. Promouvoir une politique de réduction de la dépendance des usagers à l'automobile : agir sur l'offre de mobilités alternatives, sensibiliser et informer la population.

Documents à télécharger