Champ captant des landes du MéDOC


Participation Terminée

Publiée le 12 / 04 / 2019

A l’horizon 2024, Bordeaux Métropole et certaines collectivités environnantes visent à réduire leurs prélèvements dans des nappes déficitaires. Des études de faisabilité ont été lancées dans les landes du Médoc pour définir la nature des travaux à réaliser et caractériser l’impact d’un tel projet.

Une concertation dite "avant-projet" a été mise en place de manière volontaire par Bordeaux Métropole et le SMEGREG de 2015 à 2018. Les informations que vous trouverez ci-dessous ont été publiées sur le site du SMEGREG durant la concertation, puis ont migré sur le site de la Métropole en avril 2019, après la clôture de la concertation d’avant-projet.

Une nouvelle concertation, dite « préalable », sera menée courant 2020 par Bordeaux Métropole. Une enquête publique devrait ensuite être organisée en 2021.


  • Etat de la participation : Terminée
  • Type : Non-réglementée simplifiée

    Participation dont les modalités sont fixées librement par le porteur. Présentation, sur ce site web, en mode « simplifié » (dans 1 seule rubrique : « présentation détaillée »). Une réponse individuelle en ligne pourra être apportée aux avis citoyens, dans la mesure du possible.

  • Thématique : Développement durable
  • Porteur de la participation : Bordeaux Métropole

    L'institution qui organise la participation, qui en est responsable.

  • Gestionnaire de la participation : Clémentine Maucort
  • Secrétariat technique : SMEGREG
    Le SMEGREG, en tant qu’Etablissement Public Territorial de Bassin, se doit de faciliter la gestion équilibrée et durable des ressources en eau. L’animation de la concertation en phase avant-projet lui a été confiée jusqu’en 2018.
  • Mairies associées : Mairie de Sainte-Hélène, Mairie de Saumos, Mairie du Temple
  • Communes et quartiers : Hors Métropole
  • Localisation de la participation : Voir le plan
Eléments clés
  • 10 millions m3 d’eau prélevée (prévision)
  • 14 forages prévus
  • 905 000 habitants desservis
  • 10 collectivités seront alimentées

Calendrier simplifié de la participation
20 / 12 / 2018 :
Réunion InterCLE #7
27 / 04 / 2018 :
Confirmation d’engagement de Bordeaux Métropole (délibération)
26 / 04 / 2018 :
Réunion InterCLE #6
07 / 12 / 2017 :
Réunion InterCLE #5
28 / 06 / 2016 :
Réunion InterCLE #4
08 / 06 / 2016 :
Atelier de travail #3
20 / 04 / 2016 :
Atelier de travail #2
20 / 10 / 2015 :
Réunion InterCLE #3
21 / 04 / 2015 :
Atelier de travail #1
27 / 02 / 2015 :
Réunion InterCLE #2
12 / 12 / 2014 :
Réunion InterCLE #1
18 / 01 / 2013 :
Engagement de la CUB (délibération)
Présentation détaillée

Les usagers du département de la Gironde bénéficient d’une eau potable de grande qualité, issue de nappes profondes. Cependant, certaines de ces ressources en eau souterraine sont localement surexploitées entraînant un risque fort pour la pérennité de l’alimentation en eau potable du territoire.

Préserver la ressource en eau

L’objectif du projet de champ captant des Landes du Médoc est de prélever de l'eau dans une nappe non déficitaire, afin de pouvoir limiter, voire arrêter, certains prélèvements d'eau dans les ressources déficitaires ou à risque.

Il répond aux ambitions du Schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des nappes profondes de Gironde, qui cherche à garantir une gestion équilibrée et durable des ressources qui alimentent les girondins en eau potable, et vient compléter des économies d’eau déjà réalisées.

Un projet solidaire à l’échelle du département

Il s’agit d’un projet d’intérêt général. Outre l’alimentation de Bordeaux Métropole, 9 collectivités à proximité seront desservies par l’eau de substitution à partir du réseau métropolitain. Au total, près de 905 000 habitants seront alimentés par le champ captant, soit près des deux tiers de la population du département.

L’ensemble des collectivités desservies par la substitution réduiront de façon importante leur pression sur la nappe déficitaire, ce qui permettra aux autres collectivités rurales puisant dans la même nappe de continuer à assurer leur alimentation en eau potable.

Minimiser l’incidence économique d’une substitution

Les études menées lors de la révision de du SAGE en 2012 ont mis en évidence qu'une concentration des projets de substitution sur l'aire urbaine bordelaise constituait la meilleure solution pour rétablir une gestion équilibrée des nappes tout en limitant l'impact sur le coût d'accès à l'eau.

A ce stade, le projet "champ captant des Landes du Médoc" consiste en :

  • la création d'un champ captant dans la nappe de l'oligocène dans le secteur des communes de Saumos et Le Temple, d'une capacité de production de 10 millions de m³/an ;
  • la création d’une canalisation d’adduction d’environ 20 km de longueur, permettant d’acheminer l’eau prélevée jusqu'au réseau structurant d'eau potable de Bordeaux Métropole ;
  • la construction d’une station de pompage, de réserves associées et d’une station de traitement d'eau potable ;
  • la modification du système d'alimentation en eau potable de Bordeaux Métropole pour permettre l’intégration de la ressource de substitution ;
  • la mise en oeuvre d'interconnexions et d'installations connexes avec et sur les services d'eau concernés par le projet.

Une concertation avant-projet menée entre 2015 et 2018

La concertation avant-projet sur la création du champ captant des Landes du Médoc s’est déroulée sous l'égide de deux Commissions locales de l'eau : la CLE du SAGE des Nappes profondes et la CLE du SAGE des Lacs Médocains, et a été animée par le SMEGREG jusqu’en décembre 2018. Les informations contenues dans cette page ont été migrées du site du SMEGREG vers le site de la métropole une fois la concertation d’avant-projet clôturée.

Une concertation préalable sera menée courant 2020 et portée par Bordeaux Métropole, et une enquête publique se tiendra courant 2021.

Documents à télécharger
Participation hors ligne
Participation en réunion publique ou tout autre événement « physique » (par opposition à la participation « en ligne », sur le site web).

Des ateliers de travail pour répondre aux questions posées

Trois ateliers d’un groupe de travail et de suivi se sont tenus entre 2015 et 2016, avec pour objectifs :

  • d'organiser les échanges entre les acteurs de manière à répondre aux questions posées et de vérifier les affirmations énoncées ;
  • de participer à l'évaluation de l'impact du projet sur les ressources en eau, les milieux, les usages, les activités sur le territoire ;
  • d'accompagner l'élaboration d'une version du projet conçue de manière à supprimer les impacts sur les milieux superficiels ou tout au moins à les réduire le plus possible.
  • Atelier #2 du 20 janvier 2016 : présentation et discussions autour de l’avancement de l’étude des relations entre les eaux souterraines et superficielles ;
  • Un compte-rendu des échanges a également été élaboré et est consultable sur ce site.
  • Atelier #3 du 20 janvier 2016 : présentation et discussions autour de l’avancement des travaux de modélisation de l’impact du champ captant sur la nappe Plio-Quaternaire. Un compte-rendu  des échanges a également été élaboré et est consultable sur ce site.

Des interCLE pour préciser l’impact du projet

La concertation avant-projet sur la création du champ captant des Landes du Médoc s’est déroulé entre 2014 et 2018 sous l'égide de deux Commissions locales de l'eau (CLE) responsables chacune d'un Schéma d'Aménagement et de gestion des eaux (SAGE) :

  •  la CLE du SAGE Nappes profondes de Gironde présidée par Pierre DUCOUT ;
  •  la CLE du SAGE des étangs médocains, présidée par Henri SABAROT.

Ces deux commissions se sont réunies régulièrement en inter-CLE pour partager les enjeux liés au projet de champ captant des Landes du Médoc, et approfondir les études pré-opérationnelles de manière à apporter une évaluation étayée de l’impact du projet sur les ressources en eau, les milieux, les usages et les activités du territoire.

  • InterCLE du 20 octobre 2015 : présentation de l’ensemble des études pré-opérationnelles en cours :
  • InterCLE du 28 juin 2016 : présentation de l’avancement des études d’impact en cours, et de la déclinaison opérationnelle des substitutions à l’échelle du département. Un compte-rendu [document 42] des échanges est consultable.
  • InterCLE du 26 avril 2018 : point d’étape sur les études pré-opérationnelles menées dans le cadre du projet, et présentation de l’avancement du calage du modèle Phonème du BRGM suite aux forages de reconnaissance réalisés au Temple.
  • InterCLE du 20 décembre 2018 : présentation de la modélisation finale de l’impact du champ captant sur la nappe superficielle :

Plusieurs interpellations sur le projet ont également fait l’objet d’échanges écrits entre associations et bureaux d’experts techniques :

Enfin, une adresse mail a été mise à disposition entre 2015 et 2018 via le site de consultation du SMEGREG, et a permis de recenser 31 réactions au projet.

Documents à télécharger
Décision Publiée le 12/04/2019

Le 27 avril 2018, le conseil métropolitain a décidé :

  • de confirmer l’engagement de Bordeaux Métropole de porter la maîtrise d’ouvrage du projet Champ captant des landes du Médoc dans le cadre d’un consensus le plus large possible avec les collectivités et les syndicats concernés,
  • de poursuivre les phases pré-opérationnelles, opérationnelles et toute démarche liée à l’instruction réglementaire du projet « Champ captant des landes du Médoc.

Une phase de concertation réglementaire sera prochainement ouverte courant 2020.

Pour être prévenus dès le démarrage, cliquez sur « suivre la participation » en haut de cette page.