Un réseau de chaleur géothermique pour la plaine de la rive droite bordelaise

Cette participation s'inscrit dans le cadre du projet :

Un réseau de chaleur géothermique pour la rive droite bordelaise

Participation Archivée

Publiée le 31 / 07 / 2017

Modifiée le 02 / 10 / 2017

Pionnière en matière de réseaux de chaleur, l’agglomération bordelaise s’apprête à en réaliser un nouveau,  sur la rive droite, entre la Garonne et le pied des coteaux de Floirac à Lormont. Alimenté principalement par la géothermie profonde, il contribuera à couvrir durablement les besoins énergétiques des actuels et nouveaux quartiers qui émergent sur la plaine, à Bordeaux, Floirac, Cenon et Lormont. Ce projet permettra de couvrir les besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire en divisant par 5 la consommation d’énergies fossiles et sans aucun recours à l’électricité d’origine nucléaire.  

La déclaration d’intention a été publiée durant deux mois, du 31 juillet au 02 octobre 2017, afin d’informer le public préalablement à la réalisation du dépôt des dossiers de demandes d’autorisations réglementaires relatives à ce projet.

 

La publication de la déclaration d’intention a été clôturée le 02/10/2017.


  • Etat de la participation : Archivée
  • Type : Réglementée / Publications

    Documents devant être obligatoirement rendus publics, mais seulement pour information (pas de participation citoyenne possible).Description front office d'une publication : les règles que cela implique de suivre, la possibilité de réponse ou non...

  • Thématique : Développement durable
  • Porteur de la participation : Bordeaux Métropole

    L'institution qui organise la participation, qui en est responsable.

  • Gestionnaire de la participation : Pascal Schoemacker
  • Société dédiée au projet : Plaine de Garonne Energies. La déclaration d’intention de projet est conjointe entre Bordeaux Métropole et Plaine de Garonne Energies, les différentes procédures réglementaires associées au projet étant portées de manière équitable.
  • Communes et quartiers : Bordeaux , Bruges , Cenon , Floirac , Le Bouscat , Lormont
Eléments clés
  • 28 000 équivalent-logements desservis par le futur réseau de chaleur
  • 25 kms de réseau en 2035
  • 82 % Taux ENR visé dans la production de chaleur à terme

Calendrier simplifié de la participation
07 / 07 / 2017 :
Délibération d’approbation de la déclaration d’intention
Présentation détaillée

Pionnière en matière de réseaux de chaleur, l’agglomération bordelaise est sur le point d’accueillir un nouveau projet, sur la rive droite, alimenté par géothermie.

Répondre aux besoins énergétiques des nouveaux quartiers de la rive droite

La plaine entre la Garonne et les pieds de coteaux sur la rive droite, où se situent les communes de Bordeaux, Floirac, Cenon et Lormont est en profonde mutation. Bastide Niel, Brazza, Benauge, Garonne Eiffel : de nouveaux quartiers émergent, drainant de nouvelles populations et de nouveaux besoins énergétiques. Dès lors, construire un réseau de chaleur mutualisé apparaît comme une solution pertinente pour produire une chaleur peu onéreuse et très vertueuse sur le plan environnemental dont pourront également bénéficier les bâtiments existants.

Ce réseau de chaleur contribuera à couvrir les besoins de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire d’environ 28.000 équivalents-logements, d’ici 2035. Il fonctionnera principalement grâce à la géothermie, c'est-à-dire grâce à la chaleur de l’eau extraite des couches géologiques profondes. Cette source d’énergie durable, non-intermittente et compétitive s’inscrit parfaitement dans les objectifs fixés par la politique nationale et locale de transition énergétique. Par ailleurs, la totalité de l’électricité nécessaire au fonctionnement des installations sera d’origine renouvelable.

 

Le projet comprendra une phase exploratoire avec un forage à 1700 m, profondeur où l’eau est à 70° environ. En fonction du débit et de la qualité de l’eau rencontrés, le réseau de chaleur sera alimenté par ce réservoir ou alors un repli sera effectué à 900 m. A cette profondeur, l’eau est à 45° et cette nappe est d’ores et déjà exploitée avec succès sur l’agglomération. L’énergie utilisable étant moindre, le projet comprendrait dans ce cas à partir de 2023, une production de chaleur complémentaire par une centrale biomasse.

En savoir plus (les motivations du projet, ses incidences potentielles sur l’environnement, les solutions alternatives envisagées, etc.) :

Informer et associer le public préalablement à la réalisation du réseau de chaleur

Le projet de réseau de chaleur géothermique « Plaine de Garonne Energies » est un projet majeur. A ce titre, le public pourra s’informer et s’exprimer à plusieurs reprises avant sa réalisation.

Bordeaux Métropole et son délégataire, la société Plainte de Garonne énergies (PGE), devront en effet obtenir dans les prochains mois et années plusieurs autorisations préfectorales :  

  • le permis de recherche de gîtes géothermiques,
  • l’autorisation d’ouverture des travaux d’exploration géothermique,
  • le permis de construire ou encore l’autorisation de construire la chaufferie centrale de type « Installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) ».

Une évaluation environnementale sera réalisée dans le cadre du projet et sera disponible dans le cadre des différentes procédures réglementaires.

Etant donné que ces différentes autorisations feront toutes l’objet de procédures de participation du public (enquêtes publiques notamment), Bordeaux Métropole a considéré, dans sa délibération adoptée le 7 juillet 2017, qu’une concertation préalable n’était pas utile à ce stade.

La déclaration d’intention de projet est publiée durant 2 mois pour en informer le public, conformément à l’article L121-18 du Code de l’environnement.

La publication de la déclaration d’intention a été clôturée le 02/10/2017.