Prolongement de la déviation de Martignas


Participation Archivée

Publiée le 01 / 02 / 2019

Modifiée le 17 / 01 / 2020

Du 13 février au 15 mars 2019, une concertation est ouverte sur le prolongement de la déviation de Martignas. Le projet prévoit la réalisation conjointe d’une voie nouvelle depuis le giratoire avenue Marcel Dassault jusqu’à l’avenue du Maréchal Leclerc à Martignas, ainsi qu’un demi-échangeur sur la déviation au carrefour avec la route de Saint Jean d’Illac (RD211).

 

La concertation a été clôturée le 15 mars 2019.

Le conseil de Bordeaux Métropole a approuvé le bilan de la concertation le 24 mai 2019. 


  • Etat de la participation : Archivée
  • Type : Réglementée / Concertation simplifiée

    Concertation rendue obligatoire par divers textes nationaux (code de l'urbanisme, de l'environnement, etc.). Présentation, sur ce site web, en mode « simplifié » (dans 1 seule rubrique : « présentation détaillée »). Une réponse globale sera apportée aux avis citoyens (pas de réponse individuelle), dans le bilan de la concertation.

  • Thématique : Déplacements
  • Porteur de la participation : Bordeaux Métropole

    L'institution qui organise la participation, qui en est responsable.

  • Gestionnaire de la participation : Jean-Baptiste Lethier
  • Territoires affectés : Martignas-sur-Jalle, Mérignac, Saint-Jean d’Illac, Saint-Médard-en-Jalles
  • Garant : Walter Acchiardi
    Un garant est chargé de garantir au public que la concertation lui permet de s’informer et de s’exprimer dans de bonnes conditions. Le garant ne prend pas partie sur le fond du projet.
  • Communes et quartiers : Martignas , Mérignac , Saint-Médard en Jalles
  • Localisation de la participation : Voir le plan
Eléments clés
  • 1140 mètres de voie nouvelle
  • 5.5 millions d’euros coût global du projet
Avancée de la participation en ligne
8 participants
Un participant peut émettre des AVIS et des REACTIONS aux avis des autres. Dans certains cas, il peut aussi formuler des PROPOSITIONS.
8 avis
2 réactions

Calendrier simplifié de la participation Modifié le 17/01/2020
24 / 05 / 2019 :
Approbation du bilan de la concertation
15 / 03 / 2019 :
07 / 03 / 2019 :
18 / 02 / 2019 :
13 / 02 / 2019 :
13 / 02 / 2019 :
21 / 12 / 2018 :
Délibération d’ouverture de la concertation
Présentation détaillée

Le prolongement de la déviation de Martignas permettra à tous les traffics en transit d’éviter la traversée du centre bourg grâce à sa connexion à l’avenue du Maréchal Leclerc et au demi échangeur sur la route de St Jean d’Illac.

Quelques éléments techniques

Le carrefour dénivelé entre la déviation et la route de St Jean d’Illac (RD 211) est étudié en demi-échangeur. L’aménagement consiste à créer deux bretelles similaires à celles des échangeurs de la rocade bordelaise. Ces voies unidirectionnelles permettront au trafic venant de St Jean d’Illac d’emprunter la déviation en direction de l’est, Mérignac et inversement de sortir de la déviation à ce carrefour et de se diriger vers St Jean d’Illac (RD211) ou Martignas via l’avenue Jean Moulin. 

La voie nouvelle entre le giratoire existant Dassault et un futur giratoire avenue du Maréchal Leclerc présentera les mêmes caractéristiques géométriques que la déviation actuelle : une chaussée bidirectionnelle de 7 mètres et des surlargeurs revêtues multimodales. Avec le statut de déviation aucun accès direct n’est autorisé.

Plan de situation des aménagements routiers projetés.

Le PLU doit être rendu compatible

Le fuseau pressenti pour la construction de la voie nouvelle sort de l’emplacement réservé (P103) au plan local d’urbanisme (PLU) de Bordeaux Métropole. La nouvelle implantation se retrouve sur des zones « espaces boisés classés » (EBC) non constructibles. Une mise en compatibilité du PLU avec évaluation environnementale est dès lors nécessaire.

Cette mise en compatibilité du PLU et le cout global estimé de ces aménagements au-delà du seuil des 5 millions d’euros ont engagé Bordeaux Métropole dans la voie de la concertation.

Une concertation préalable sous l’égide d’un garant

Le projet routier, s’il est maintenu, fera dans un deuxième temps l’objet d’une autorisation et d’une enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique. Une enquête conjointe permettra la mise en compatibilité du PLU.

Mais avant cela et au vu de la dimension du projet et des enjeux, Bordeaux Métropole souhaite au préalable recueillir l’avis du public.

Une concertation est ainsi ouverte du 13 février au 15  mars 2019 (16 heures). Elle permet à toute personne intéressée de prendre connaissance du projet (voir le dossier complet ci-contre) et d’exprimer son avis sur les 2 aspects suivants :

  • l’intérêt général du projet routier ;
  • la mise en compatibilité du PLU due au déclassement d’ EBC pour permettre la construction de la voie nouvelle.

Bordeaux Métropole a choisi d’organiser cette concertation préalable sous l’égide d’un garant, Monsieur Walter Acchiardi, nommé par la Commission nationale du débat public. Le garant ne prendra pas partie sur le fond du projet. Son rôle est de garantir les modalités de participation du public, la qualité et l’intelligibilité des informations diffusées, la possibilité pour le public de poser des questions, etc…

La concertation a été clôturée le 15 mars 2019.

Documents à télécharger
Vous aussi, réagissez et participez à cette démarche !
Participation hors ligne
Participation en réunion publique ou tout autre événement « physique » (par opposition à la participation « en ligne », sur le site web).
Publiée le 21/03/2019 Modifiée le 11/03/2019

Le présent site web est à votre disposition pour prendre connaissance du projet et exprimer votre avis. Vous préférez le papier et les échanges de vive voix ? C’est aussi possible.

Deux réunions publiques 

[13 février et le 07 mars 2019]

Réunions publiques, ouvertes à tous, elles se dérouleront en mairie de Martignas-sur-Jalle, en présence du garant de la concertation et permettront de prendre connaissance du projet et de s’exprimer :

Deux permanences d’information au public

[18 et 20 février 2019]

Permanences d’information au public, elles permettront de consulter de façon individuelle et sans rendez-vous, la présentation papier du projet :

  • lundi 18 février 2019, de 14h à 17h, au Pôle territorial ouest de Bordeaux Métropole (10/12 avenue des satellites, Le Haillan) ;

Deux registres papier

Un dossier papier et un registre de recueil des avis seront ouverts et disponibles aux heures d’ouverture  :

Les avis exprimés dans les registres papier et ceux transmis par mail seront publiés régulièrement sur ce site durant toute la période de concertation (ils seront au préalable rendus anonymes, conformément aux dispositions règlementaires concernant la protection des données personnelles) :

Un garant de la concertation à votre disposition

Bordeaux Métropole a choisi d’organiser cette concertation préalable sous l’égide d’un garant, Monsieur Walter Acchiardi, nommé par la Commission nationale du débat public. Le garant ne prendra pas partie sur le fond du projet. Son rôle est de garantir les modalités de participation du public, la qualité et l’intelligibilité des informations diffusées, la possibilité pour le public de poser des questions, etc…

 Les observations et suggestions pourront être également adressées par correspondance à Monsieur Walter Acchiardi, Garant Concertation :

  •  à l'adresse du Pôle territorial ouest de Bordeaux Métropole (DDA – service aménagement urbain), bâtiment Pégase, 10/12 avenue des satellites, 33185 Le Haillan ;
  • à l’adresse de la Commission nationale du débat public / CNDP  ;
  • à l’attention de Monsieur Walter Acchiardi, garant 244, boulevard Saint Germain – 75007 Paris ;
  • par mail à walter.acchiardi@garant-cndp.fr.

Consulter l’annexe 3 du dossier de concertation pour comprendre le rôle du garant dans la concertation.

Bilan des participations en ligne et hors ligne
Synthèse de la participation des citoyens à la fois sur le site web et lors des réunions publiques.
Publié le 17/01/2020 Modifié le 17/01/2020

La concertation est clôturée depuis le 15 mars 2019.

Le bilan du garant

Le garant de la concertation a tiré le bilan de la concertation. Ce dernier est dédié uniquement au déroulement de la concertation et pas au fond du projet. Il y recense l’ensemble des arguments favorables ou défavorables au projet ainsi que les nombreuses interrogations des participants concernant son environnement, la mise en compatibilité du PLU, etc…

Le bilan arrêté par Bordeaux Métropole

Le conseil de Bordeaux Métropole a approuvé le bilan de la concertation le 24 mai 2019

Les contributions et interrogations ont porté sur le choix du tracé routier, les nouveaux carrefours, et les différents volets techniques des études environnementales. Il a également fourni l’occasion d’évoquer plus globalement les problèmes de mobilité sur le secteur ouest métropolitain aussi bien pour les véhicules motorisés que pour les vélos. La synthèse des contributions est faite dans le bilan de concertation. Elle fait l’objet d’une délibération en conseil métropolitain (voir la pièce jointe).

Le projet est validé par la grande majorité des intervenants.

Il n'ya pas de modification majeure du projet. Toutefois le maitre d’ouvrage s’engage à étudier des modifications « à la marge ». Il s’agit d’une part d’éloigner le plus possible l’axe de la voie nouvelle de l’habitation existante (mais sans impacter la zone à fort enjeu située plus à l’est) ; et d’autre part, prévoir une solution pour permettre un accès à la future zone d’Estigeac côté est.

 

Décision Publiée le 01/02/2019 Modifiée le 22/01/2020

La concertation est clôturée depuis le depuis le 15 mars 2019.

Le Conseil de Bordeaux Métropole a approuvé le bilan de la concertation relative au projet de création de la voie nouvelle « Marchegay-Crabemorte » et du demi échangeur sur la déviation de Martignas-sur-Jalle au carrefour avec la route de Saint-Jean d’Illac (R211), ainsi qu’à la mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme de Bordeaux Métropole, tel qu’il est dressé dans la délibération.

L’étape suivante de l’opération sera à nouveau l’occasion pour le public de s’exprimer sur le projet. En effet soumis à étude d’impact, le projet fera l’objet d’une enquête publique conjointe pour l’obtention de la déclaration d’utilité publique et la mise en compatibilité du PLU.

Le Conseil métropolitain sera amené à se prononcer sur les caractéristiques précises du projet lors d’une prochaine délibération (déclaration de projet), laquelle tiendra compte des engagements annoncés suite à la concertation.