Profil public

Moura
Inscription le 23 / 01 / 2017
Site internet :
Dernières activités de Moura
02 octobre 2019
17h58
A ajouté un avis commenté :

Lors de la réunion de concertation sur le projet de Saint Médard en Jalles, lundi dernier 30 Septembre, deux points principaux ont été abordés portant sur les conflits d’usage pouvant survenir sur le territoire du Parc et sa gouvernance comme les a pointés la Représentante de la Commission du Débat Public.
Pour résoudre avec efficacité les conflits d’usage, il convient d’allier prévention , répression, mais aussi et surtout concertation et négociations afin que chaque partie trouve son intérêt dans un accord « gagnant /gagnant ». C’est un peu la conclusion que l’on peut tirer de la réunion et dans ce conteste la gouvernance du Parc prend toute son importance.
Le projet propose une OAIM (Opération d’Aménagement d’Intérêt Métropolitain) avec un Comité de Pilotage composé des élus (maires concernés).
Dans ce contexte comment faire en sorte d’associer les usagers aux orientations retenus dans la charte d’objectif et faire en sorte de co-construire le « projet parc » en gommant les contradictions et les potentiels conflits ? Cette méthode de gouvernance proposée semble bien trop centralisée et les potentiels usagers permanents ou non participant à des groupes , commissions ou tout autres structures de concertation ,n’auront en fin de compte que peu d’action sur leur envies, leurs attentes et resteront sans nul doute insatisfaits .C’est pour cela que j’ai proposé un syndicat intercommunal .Je vais donc en préciser ma pensée pour définir les objectifs poursuivis .Comme sur la base de nombreux Parcs Naturels Régionaux je précise qu’il s’agit d’un Syndicat un peu particulier : le syndicat Mixte Ouvert en référence aux articles L 5721-1 et suivants du Code Général des Collectivités Territoriales. Le Parc ainsi est chargé de la mise en œuvre de la charte sur son territoire. Il veille à la cohérence et coordination des actions de protection, de mise en valeur, de gestion, d’animation et de développement menées par ses partenaires.
- Un collège de décideurs (en l’occurrence ici les maires des communes membres représentants leurs Communes et la Métropole ….)
- Des collèges consultatifs (associations, services de l’État ; usagers…. et divers pouvant intervenir à tout moment dans le débat pour rechercher la meilleure décision ,le meilleurs compromis , le meilleur accord sur les usages ….
Cela apporterait deux avantages :
Le parc aurait une compétence juridique territoriale lui permettant :
-d’orienter dans le respect de la charte les décisions de maître d’ouvrages intervenants sur le territoire : Métropole, Communes, Associations …
-de porter des projets directement, de mener des actions d’Éducation à l’Environnement ….
- de gérer un budget pluriannuel sur la base du projet d’objectif élaboré avec les financeurs, et de pouvoir y associer tous financements y compris privés.
- de traiter directement sur le territoire les usages et les conflits d’usages…
- de gérer directement les documents d’objectifs en cours ou à venir (Natura 2000 etc..)
-etc…etc…
Cette solution bien que peut être un peu plus lourde pour les élus concernés, donne tout son sens à un Parc de ce type qui fonctionne sur 3 piliers : un territoire remarquable et c’est le cas ,une charte d’objectif co- construite avec tous les acteurs , des usagers et habitants (peu) concernés et directement associés à la gestion .
Voilà à mon sens les principaux ingrédients de la réussite du projet.

Sur

10 septembre 2019
15h32
A ajouté un avis commenté :

Ce Projet est à l’évidence un projet très novateur de notre agglomération, d’une importance capitale pour participer en milieu urbain à la préservation autant que faire se peut de la biodiversité même si aujourd’hui l’urbanisation a rogné une trop grande partie de ce territoire. .
« Parc naturel » signifie « territoire préservé » mais en aucun cas territoire mort ou tout serait sanctuarisé sous cloche. C’est au contraire, et il faut insister fortement la dessus, un territoire ou les enjeux paysager, climatique, écologique, touristique et économiques voire culturels doivent être intégrés au travers d’un outil de gestion multi intervenants agissant sur la base d’un cadre élaboré et adopté par tous :une charte qui fixe les orientations sur un territoire vivant telle que
 Préserver et valoriser le patrimoine d'hier et de demain, qu'il soit naturel, culturel et architectural ou urbain (projets de secteur, nouveaux cheminements, prescriptions…)
 Développer l'éco-citoyenneté, la découverte des milieux en complément de ce qui se passe déjà sur la réserve naturelle …..
 Identifier et développer(?) les initiatives socio-économiques compatibles …
 etc …..etc..

Sur

04 janvier 2018
18h31
A ajouté un avis commenté :

Non à une desserte pour Saint Médard uniquement !
Pour un projet global d’intérêt général

Sur

23 février 2017
10h42
A ajouté un avis commenté :

Cette concertation s’inscrit dans le cadre d’une délibération du Conseil de la Métropole de Bordeaux adoptée le 2 décembre dernier à la Quasi-unanimité qui en fixe le cadre et les objectifs suivants :
« La métropole envisage dans ce cadre l’amélioration de la desserte en transports en commun des communes de Saint Médard en Jalles , Le Haillan, Eysines et le Taillan Médoc par l’extension du réseau de Tramway selon différents tracés : en prolongeant la future ligne D depuis la station ‘Cantinolle’ à Eysines ou la ligne A depuis la station ‘ Le Haillan Rostand ‘
Il s’agit de créer une infrastructure respectueuse de son environnement urbain ou naturel en privilégiant une concertation à faible empreinte écologique et à moindre impact foncier tant en phase travail qu’à terme ;
De rétablir ou conforter les itinéraires doux, marche et bicyclette le long de ce projet et faciliter les déplacements de proximité vers les entreprises, les équipements commerciaux ou publics, concentrant de très nombreux emplois ;
Ce projet doit présenter une efficacité économique et des coûts compatibles avec les capacités financières de Bordeaux Métropole tant en investissement qu’en exploitation ultérieure …… »
A la lecture de ces objectifs pourtant fixés par ses Elus, la concertation portée par la Métropole qui se déroule depuis quelques jours n’entre quasiment pas dans ce cadre sauf pour le mode de transport présenté :le TRAMWAY.
Que ce soient dans les documents mis en ligne sur le site de concertation ou dans les réunions, tout est orienté pour nous faire choisir un tracé (le N°1 depuis Cantinolle vers Saint Médard centre par la piste cyclable ) présenté comme le plus efficace en rapidité de transfert (objectif non assigné pourtant par de la délibération ci-dessus ) qui ne dessert qu’un potentiel de clientèle limité, sans jamais répondre aux orientations fixées :respect de l’environnement naturel privilégiant la faible empreinte écologique ,conforter les itinéraires doux ,les déplacements vers les entreprises et les équipements commerciaux etc.. Et que dire de la rentabilité économique !!!!!!
Enfin dans ce secteur sont autorisées en respect des dispositions légales en vigueur : « Les constructions et installations techniques nécessaires au fonctionnement des services publics, et qui ne sauraient être implantées en d'autres lieux ». On peut donc retenir que la possibilité d’un autre trajet qui remplirait les mêmes fonctions annulerait automatiquement celui-ci !

Sur

23 janvier 2017
15h30
a rejoint la communauté
Participations en cours
Toutes les participations
Faciliter l’activité économique autour de l’avenue Gaston Cabannes à Floirac
Réglementée