Profil public

renaudjm
Inscription le 10 / 03 / 2021
Site internet :
Dernières activités de renaudjm
02 avril 2021
13h02
A ajouté un avis commenté :

La notice de présentation du projet est très succinte pour savoir de quoi il s'agit. Comme pour Soleil est-ce que vous envisagez dans cette zone la disparition de certains immeubles commerciaux pour les remplacer par des immeubles mixtes, commerces, habitat, tertiaire?
Vous le considérez comme bien désservi et attractif à ce titre. La rocade est saturée,Kennedy est saturé (voir études) et sur quelles bases considérez vous comme attractif un tram tous les 1/4 d'heures? D'autant plus que pour augmenter un jour les fréquences la voie unique sera limitée et les fréquences de la ligne A vers le centre ville de Bordeaux ne permettent pas d'extension sauf à en supprimer ailleurs....
Pour avoir des avis il serait bon de documenter davantage votre projet ou de donner les moyens d'accès aux informations nécessaires.
Cordialement

Sur

31 mars 2021
17h58
A ajouté un avis commenté :

A l’évidence cette concertation n’a pas eu l’audience digne d’un projet majeur de Mérignac.
C’est peut être dû à la façon dont elle a été « médiatisée »:
-une parution au titre des annonces légales dans Sud Ouest et un petit rappel avant clôture.
-un encart dans la revue municipale de mars au milieu des sorties de Chemin Long.
-aucune information sur la page d’accueil du site marne-soleil.fr
-la maison du projet étant fermée sur la période de concertation aucun échange possible.
Tout ceci dans le droit fil de l’information donnée en Mairie : « ces choix ont été faits pour ne pas créer d’inégalité dans l’information »
Concertation avec qui :
Le projet prévoit une concertation menée avec les « habitants riverains » et les « exploitants actuels de Soleil ».
Ces exploitants sont parfois nouveaux et n’ont pas connaissance (selon leurs dires) du projet, il est possible que des discussions anciennes avec leurs Groupes ou Propriétaires aient été menées mais la moindre des courtoisies aurait été de les informer en ce début 2021.
Il y a 123 propriétaires sur le territoire du projet. Les informer, c’est maitrisable….
Il est vrai que la plupart ne sont que des responsables d’entreprises, ayant le souci de leurs clients (aménagement du magasin et des parkings clients) devant manager leurs effectifs, et investir pour développer leurs activités.
Je laisse « au Commissaire enquêteur » s’il y en a un, le soin d’apprécier la crédibilité de cette concertation.
Concertation sur quoi:
Les documents à disposition n’explicitent pas clairement les évolutions du PLU souhaitées par les aménageurs. Pour les connaître, il faut aller examiner les documents de base du projet (cahiers de préconisations spécifiques) qui sont entachés d’erreurs connues, même en Mairie de Mérignac ou au sein de la FAB, sans aucune réaction.
Certaines enseignes comme Leroy Merlin refusent le projet, ce qui semble admis et qui remet en cause l’existence même de voisinées, la 2 par exemple, mais la 4 et la 6 peuvent être aussi concernées. A quoi bon cautionner une demande de modification du PLU pour des emplacements qui n’accueilleront pas les immeubles prévus.
Concertation pourquoi :
Comme il me l’a été expliqué, c’est la première étape d’une démarche engagée d’abord pour valider les idées d’aménageurs qui impactent le PLU, puis via une Déclaration d’Utilité Publique pour avoir entre autres la possibilité légale d’exproprier les propriétaires non conciliants. Vous l’écrivez: la maîtrise foncière est un enjeu fort !
Souhaitons bonne suite au projet….loin des procédures judiciaires inévitables, car :
Comment trouver d’utilité publique la suppression d’un bâtiment en voisinée 1 pour faire 5 logements de 450 m2 et des surfaces de bureaux facilement positionnables ailleurs. Le choix est clair, la priorité est de casser l’existant.
Comment justifier l’utilité publique de la démolition d’un magasin et de son parking parce que le tracé rectiligne d’une « travée piétonne » voulu par un aménageur empiète sur le dit magasin ?
Quelle est l’utilité publique d’avoir déjà « obtenu » le départ de 3 concessionnaires automobiles, de deux magasins d’aménagement de la maison, d’un magasin de bricolage, d’un assureur,….pour nous, les riverains et usagers ?
Et au nom de quelle utilité publique certaines enseignes ne sont pas concernées ?
Comment justifier d’utilité publique les surfaces commerciales et tertiaires « surdimensionnées », conséquence des choix faits pour occuper les rez-de-chaussée. (Vous creusez des parkings en sous sol inondable pour laisser les RDC à du commerce ou tertiaire surabondant quand on voit les espaces actuels disponibles et vides)
Une autre idée d’une concertation plus efficace:
Depuis 2016/2018 après la concertation précédente, l’avancement du projet nécessite la démarche engagée. Soit. Pourquoi ne pas la rendre plus efficace et crédible?
- informer (à nouveau peut être) les personnes les plus concernées par le projet, ceux que vous allez obliger à déménager, provisoirement ou pas, ceux dont vous voulez vous approprier le patrimoine.
-mettre à jour les documents et plans du projet pour refléter au plus près ce qui sera fait, après correction des erreurs et en actualisant suite aux remarques et avis des exploitants du périmètre du projet.
- prendre en considération les évolutions de la circulation les études étant maintenant obsolètes.
Puis poursuivre la démarche légale pour un tel projet mais sur des bases qui auront plus de chances de refléter une vision réaliste même à plus de 10 ans.
Pour ma part je ne peux évidemment cautionner quoi que ce soit vis-à-vis de l’état de ce que vous nous proposez. Mais je sais que mon avis est peu de choses.

Sur

10 mars 2021
14h46
A ajouté un avis commenté :

1/ Lors de l’étude du Projet, et ce bien avant la concertation 2017, les aménageurs ont proposé « une évolution du PLU » « prévue » dans les cahiers de prescriptions….ce qui amène à se poser des questions sur la nouvelle concertation ouverte pour entériner ces modifications.
Cette concertation répondant à une obligation légale semble très tardive- 3 ans après- pour être crédible, au vu des constructions en cours ?
2/ bien qu’il m’ait été affirmé par la FAB et la Mairie qu’aucun permis de construire ne peut être délivré en contradiction avec le PLU actuel on peut trouver surprenant le permis délivré à AQPRIM/Clairsienne le 10/08/2018 sous référence
PC 033 281 17 Z0300 avec des hauteurs de bâtiments de 26.13m pour un PLU qui a l’époque n’admet dans cette zone que du 15m (selon le cahier des prescriptions de la voisinée). A noter que l’évolution prévoit du 26m maxi…Voir voisinée 9.
3/Comme pour la répartition des écoles, la gestion du stationnement, les dessertes des voisinées à partir de voies qui n’y mènent pas, et autres « surprenantes affirmations » les cahiers de prescriptions pour la simple caractérisation des hauteurs de bâtiments présentent des incohérences entre les pages 16 définissant les évolutions souhaitées du PLU et les hauteurs des bâtiments prévus dans chaque voisinée (pages 25). Après lecture..on ne sait plus ce que vont faire les aménageurs, ni donc sur quelles bases vos vérifications se feront...
Comment voulez vous rendre crédible une concertation sur des données qui elles même ne sont pas fiables ou sur des éléments « inconnus »?
4/Si la concertation semble de règle elle s’est arrêtée après la publication du livre blanc, (quid des sujets en attente ?).
Les fiches de lots- seuls documents à représenter ce sur quoi s’engagent les aménageurs- ne sont pas publiées.
La démocratie participative permet d’informer et de « concerter » mais reste muette devant la réalité décidée par les tenants du projet.

Sur

10 mars 2021
14h31
a rejoint la communauté
Participations en cours
Toutes les participations
Expérimentation d’aménagements cyclables à Bordeaux
Non-réglementée simplifiée