Profil public

LESTYNEK Dominique
Inscription le 06 / 04 / 2016
Site internet :
Dernières activités de LESTYNEK Dominique
11 juillet 2019
13h21
A ajouté une réaction commentée :

Cette centrale serait réalisée à la place de la NATURE en reconquête sur cette ancienne décharge.. Ces panneaux dont la fabrication est coûteuse en produits naturels parfois rares. De plus le bilan carbone est très négatif pour un produit fabriqué à l'étranger surtout en Chine ou en Allemagne et dont les prix de l'électricité est subventionné largement par les pouvoirs publics avec des subventions et des taxes payées par les usagers. Au final dans vingt ans nous aurons une friche industrielle à la place de la nature en reconquête. Plantons des ARBRES et non des panneaux sans intérêt pour la collectivité et les habitants.

Sur

11 juillet 2019
13h00
A ajouté un avis commenté :

Président du syndicat de quartier de Pessac-Bourg qui exprime son avis NEGATIF:
- sur la création d'une centrale photovoltïque au Bourgailh pour les motifs indiqués dans le document papier: plantons des arbres et non des panneaux utilisant beaucoup de produits parfois rares et dont la production à l'étranger en particulier en Chine donne un bilan carbone globalement très négatif. De plus les prix sont artificiellement soutenus et le recyclage non prévu. De fait ce site deviendra une friche industrielle à la place d'une reconquête de la nature sur cette ancienne décharge.
Plantons des arbres et non des panneaux.
Place à la NATURE et respectons les engagements initiaux de la collectivité métropolitaine.
- REFUS absolu de la réduction du périmètre de protection de nos monuments historiques déjà largement bafoués par les réalisations immobilières dans le cadre actuel. RESPECTONS notre Histoire en particulier autour du Prieuré de Bardenac (première étape des chemins de Compostelle après Bordeaux et avant Cayac) ou de l'Orangerie. Donc NON à la réduction du périmètre de protection de nos rares monuments historiques.

Sur

21 mai 2019
21h42
A ajouté un avis commenté :

AVIS d'un habitant DE PESSAC-CENTRE SUR LES PROJETS DE TRANSPORT EN COMMUN A GRADIGNAN et TALENCE
Les deux projets « municipaux » actuellement soumis à la concertation : d’une part, la desserte de Gradignan par décrochement sur le campus de la ligne B de tramway et d’autre part, l’amélioration de la liaison Talence-Thouars depuis Pellegrin, sont issus du démembrement d’un vaste projet indépendant véritablement métropolitain Gradignan-Talence-Bordeaux-Cenon abandonné du fait de « blocages » (circulation-arbres) sur les boulevards.
C’est la desserte de Gradignan, qui impacte le plus directement Pessac et son campus.
Les variantes proposées par les rues suivantes ne sont pas satisfaisantes - sans parler de l’insertion sur le Cours de la Libération à Talence -:
Pey-Berland : pénalise le cadencement du campus droit-lettres ; seule pénétrante vers Schweitzer au niveau de la clinique Mutualiste, déjà sans tourne à gauche sur Villemejean faute de giratoire…
Paillère (quartier de Pessac La Paillère-Compostelle) : voie banalisée dangereuse interdite aux vélos avec de nombreuses expropriations dont la station-service…
Compostelle (quartier de Pessac La Paillère-Compostelle) : seule entrée - déjà engorgée - du campus droit-lettres de Pessac depuis l’échangeur 16 de la rocade ; difficulté d’accès aux commerces de proximité ; expropriations ; fortes atteintes à l’aspect paysager côté Sciences Agro…
Aussi, pour pallier ces inconvénients rédhibitoires, il est proposé :
Création d’une station Ausone au niveau de l’allée éponyme à l’épicentre des établissements universitaires et ouverte directement sur le V5 et le nouveau bâtiment du Crous comme sur le reste du quartier de La Paillère-Compostelle, en fusionnant les stations Montaigne-Montesquieu et Doyen Brus et comme point de débranchement vers Gradignan ;
Passage par le pont de Naudet évitant ainsi le cours de la Libération et l’échangeur en voie unique.
Ces propositions alternatives accompagnées d’adaptations du réseau viaire (contournement du village 4, déboucher sur le cours de la Libération via l’IUT, giratoires au village V et à la piscine…) permettent de faire supporter les impacts territoriaux du projet sur la commune bénéficiaire.

Sur

21 mai 2019
21h39
A ajouté un avis commenté :

AVIS D'un habitant DE PESSAC-CENTRE SUR LES PROJETS DE TRANSPORT EN COMMUN A GRADIGNAN et TALENCE
Les deux projets « municipaux » actuellement soumis à la concertation : d’une part, la desserte de Gradignan par décrochement sur le campus de la ligne B de tramway et d’autre part, l’amélioration de la liaison Talence-Thouars depuis Pellegrin, sont issus du démembrement d’un vaste projet indépendant véritablement métropolitain Gradignan-Talence-Bordeaux-Cenon abandonné du fait de « blocages » (circulation-arbres) sur les boulevards.
C’est la desserte de Gradignan, qui impacte le plus directement Pessac et son campus.
Les variantes proposées par les rues suivantes ne sont pas satisfaisantes - sans parler de l’insertion sur le Cours de la Libération à Talence -:
Pey-Berland : pénalise le cadencement du campus droit-lettres ; seule pénétrante vers Schweitzer au niveau de la clinique Mutualiste, déjà sans tourne à gauche sur Villemejean faute de giratoire…
Paillère (quartier de Pessac La Paillère-Compostelle) : voie banalisée dangereuse interdite aux vélos avec de nombreuses expropriations dont la station-service…
Compostelle (quartier de Pessac La Paillère-Compostelle) : seule entrée - déjà engorgée - du campus droit-lettres de Pessac depuis l’échangeur 16 de la rocade ; difficulté d’accès aux commerces de proximité ; expropriations ; fortes atteintes à l’aspect paysager côté Sciences Agro…
Aussi, pour pallier ces inconvénients rédhibitoires, il est proposé :
Création d’une station Ausone au niveau de l’allée éponyme à l’épicentre des établissements universitaires et ouverte directement sur le V5 et le nouveau bâtiment du Crous comme sur le reste du quartier de La Paillère-Compostelle, en fusionnant les stations Montaigne-Montesquieu et Doyen Brus et comme point de débranchement vers Gradignan ;
Passage par le pont de Naudet évitant ainsi le cours de la Libération et l’échangeur 16 en voie unique.
Ces propositions alternatives accompagnées d’adaptations du réseau viaire (contournement du village 4, déboucher sur le cours de la Libération via l’IUT, giratoires au village V et à la piscine, pistes cyclables…) permettent de faire supporter les impacts territoriaux du projet sur la commune bénéficiaire.

Sur

17 mars 2019
20h51
A ajouté une réaction commentée :

D'accord pour rester dans l'esprit du projet initial c'est-à-dire faire une ligne de tram indépendante Pellegrin Gradignan via Talence (en particulier sa gare de la Médoquine sur la ligne de ceinture) avec possibilité d'extension ultérieure vers la rive droite. En fait ces projets arrivent à point compte tenu de l'année à venir où des promesses doivent être faites pour satisfaire l'opinion mais n'engagent que ceux qui les écoutent! Il y en a pour tout le monde surtout pour finalement développer des polémiques tendant à neutraliser les projets lors de la synthèse des décideurs APRES. Cette réflexion pose indirectement la question de l'élection des élus métropolitains au suffrage universel DIRECT avec un vrai programme tout en intégrant les élus municipaux pour une partie à déterminer.

Sur
Participations en cours
Toutes les participations
Réaménagement de l'avenue des 40 journaux
15 / 04 / 2016
Réglementée