Profil public

Armand33
Inscription le 29 / 01 / 2019
Site internet :
Dernières activités de Armand33
08 novembre 2019
18h15
A ajouté un avis commenté :

Les objectifs d'un tel projet doivent être de desservir les équipements publics ou privés attirant des flux importants, de désenclaver les quartiers populaires et denses, de faciliter les déplacements de tous par des transports en réseau, pratiques et efficaces, mais également d'encourager l'abandon de la voiture particulière au profit d'une mobilité moins chère, moins polluante pour ainsi libérer la ville des embouteillages nuisibles à tous.
En préambule, on regrettera qu'aucun document versé à la consultation ne mentionne les zones denses ou les établissements et équipements à desservir, pouvant aider à justifier du tracé ou du mode de transport proposés, notamment sur le critère capacitaire. Pour les territoires concernés, on ne trouve pas trace d'enquête « ménage » présentant les flux des déplacements et leurs motifs.
Une vision politique raisonnable doit prévoir un mode de transport en adéquation avec les flux de fréquentation prévisibles. On notera avec ironie que si cette concertation présente une alternative entre tram ou BHNS, rien de tel n'est étudié et présenté pour la desserte de Gradignan centre, d'office imposée en tram, avec une 3ème antenne sur la ligne B déjà saturée !
Au delà du coût du transport, souvent mal appréhendé, mais important pour les foyers à faibles revenus, le report modal de la voiture particulière vers les transports en commun ne se fera que si l'offre est intéressante au niveau des services offerts : régularité, temps de parcours, approche et facilité d'accès, correspondances et intermodalité, …

Sur

20 octobre 2019
22h28
A ajouté un avis commenté :

Si on peut comprendre que les Gradignanais veulent bénéficier d'une liaison efficace vers la ville centre, la solution n'est pas cette extension de la ligne B.
Il me parait très risqué d'effectuer un prolongement à partir de la ligne B déjà saturée, au risque de fragiliser les autres dessertes sur Pessac et le campus.
On pourrait croire que ce n'est que la desserte du campus qui serait impactée, mais les tram initialement terminus à Montaigne-Montesquieu et qui sont réinjectés en retour vers Bordeaux sont dans le projet prolongés vers Gradignan, ce qui réduit la fréquence du campus vers Bordeaux.
Par ailleurs, il me semble que l'insertion d'un tram sera assez contraignante sur l'axe central de Gradignan et si la capacité d'un tram est supérieure à un bus, la fréquence de 15mn annoncée est moins bonne que celle de la liane 10.
Je pense donc que la meilleure solution est un bus à haut niveau de service qui assurerait une correspondance sur la ligne B sans en détériorer la fréquence, et qui pourrait même continuer vers Pessac Centre, via un équipement comme la clinique mutualiste.
Par ailleurs, il est très etonnant de voir que ce projet, pourtant prévu depuis longtemps et inscrit au SDODM ait un coût d'exploitation "en cours d'évaluation" lors de la mise en ligne de la concertation, et que la VAN n'ai toujours pas été renseignée depuis ! ...
Comme une liane+ efficace ou le BHNS est généralement moins cher, mieux qu'un tram, , cette solution plus efficace et plus économe permettra de renforcer les aménagements cyclables et de mobilités douces qui sont une priorité tant pour la lutte contre les dérèglements climatiques et la pollution que pour une qualité de vie dans des villes apaisées.

Sur

20 octobre 2019
22h00
A ajouté une réaction commentée :

c'est effectivement bien plus efficace de multiplier les offres de mobilité en réseau et en rabattement vers une ligne structurante rapide

Sur

14 mai 2019
12h03
A ajouté un avis commenté :

L'activité sur 2 sites n' est effectivement pas viable et la mutualisation des services par le regroupement en un Ensemble Hospitalier Civil et Militaire est une bonne chose ... Cependant il serait bien plus cohérent et efficace sur le site de Robert Picqué.
Pourquoi le site de Robert Picqué ne peut pas accueillir le regroupement BAHIA ? L'abandon de l'Etat pour des raisons budgétaires est contraire à une logique d'efficacité en terme de santé et de volonté d'un hôpital accueillant le quadrant sud de la Métropole, et incohérent face aux problèmes d'accessibilité et de mobilité dans ce secteur urbain déjà saturé, tout en abandonnant l'actuel héliport.
Du fait du retrait de l'Etat, du Ministère des armées et de l'ARS, c'est Bagatelle qui prend en charge le projet et en supporte principalement le montage financier, amenant des solutions scabreuses pour gagner de la trésorerie par la vente de foncier et des aménagements dans une zone urbaine déjà dense et peu accessible.
On voit bien que cette solution est faite de rafistolages, de modifications du PLU pour augmenter la hauteur de façade des immeubles Cogedim, faire des parkings souterrains dans des cuves (qu'on espère étanches) dans la nappe phréatique, des EBC (espaces boisés classés à conserver) contraints et enserrés dans les bâtiments,... et cette façade classée à mettre en conformité ... Le projet actuel réhabilite 4500m² et construit 24 000 m² dans un espace contraint. Avec plus d'ambition pour un projet de santé publique sur le long terme, n'aurait-il pas été possible de réhabiliter/reconstruire un équipement neuf sur le site de Robert Picqué ?

Sur

10 mai 2019
10h12
A ajouté un avis commenté :

La ligne B du tram est déjà très chargée et rencontre de nombreuses pannes et problèmes d’exploitation, entraînant retards et suppressions. Elle a déjà 2 branches, une desserte en voie unique sur Alouette et des terminus partiels, qui amènent un cadencement plus long et une dégradation de la desserte de Pessac Centre. La création d'une branche supplémentaire vers Gradignan ferait encore perdre la fréquence de desserte vers le campus et Pessac pour tomber sous la fréquence offerte par la liane 10 (6 à 10 mn pour un tram proposé tous les 15mn)
On comprend la volonté politique d'amener un tram à Gradignan, mais cette ligne desservirait une zone résidentielle relativement diffuse , dont le potentiel trafic ne justifie pas un tram, qui coûte cher et qui aura du mal à s'inscrire dans la voirie du centre de Gradignan.
Il me semble que l'option desservant les quartiers de Thouars et Malartic est plus pertinente. Ce tracé permettrait une liaison avec Bègles (Vaclav Havel) pour assurer une liaison périphérique et pourrait être prolongé vers le théatre des 4 saisons et le lycées des Graves si une étude de flux le justifiait.

Sur
Participations en cours
Toutes les participations
Habiter les bords de Marne à Mérignac : le projet urbain sur les rails
Non-réglementée simplifiée