Avis et réactions de la communauté

Requalification de la rue Chateaubriand, à Pessac
12 participants
Un PARTICIPANT peut émettre un AVIS sur une participation et une RÉACTION à chacun des avis des autres participants. Dans certains cas, il peut également formuler des PROPOSITIONS
12 avis
0 réaction
Portrait de DA ROLD

Je suis favorable à ce projet qui permet une entrée de ville plus agréable, une circulation apaisée et des accès piétons s'inscrivant dans la démarche Pessac en Marche du quartier du Chiquet Fontaudin , sous réserve qu'il n'y ait pas de conflits piétons/vélos et que les situations particulières de sorties de voitures de riverains soient améliorées (au cas par cas).
Jacques Da Rold

 
Aucune réaction
Portrait de TGLM

C'est assez déconcertant de voir que le mode de circulation à vélo est toujours traité comme s'il ne s'agissait que d'un mode de déplacement de divertissement pour le week-end. Le cycliste autant que l'automobiliste désire se rendre facilement et rapidement sur son lieu de travail. Votre projet est totalement contraire à ce but: une voie partagée avec les piétons n'est pas du tout adaptée et un rond point avec multiples arrêts pour celui qui fournit le plus d'effort physique est incompréhensible et ridicule, sans compter l'allongement du trajet...
Pourquoi ne pas élargir les trottoirs existants avec une végétalisation et créer des pistes cyclables identiques à celles des avenues Nancel Pénard et Jean Jaurès.
Je pense que la meilleure façon de "sécuriser les modes doux" de déplacements est de réduire la vitesse à 30 km. De plus les nuisances sonores pour les habitants seraient réduites et cela permettrait à ceux-ci de sortir de leur résidence de façon plus sûre.
Pour finir je pense aussi que votre projet ne tient pas compte des nouveaux modes de déplacement comme la trottinette électrique dont la pratique pose déjà problème avec les piétions. Son utilisation nécessite donc une séparation nette d'avec ceux-ci.
Merci de votre attention

 
Aucune réaction
Portrait de BRIGIXU

CIRCULATION EN VÉLO : après le passage sous le pont , en venant de l'avenue Pasteur par exemple, sera-t-il facile de tourner à gauche sur l'avenue Chateaubriand pour emprunter soit le Cours Lamartine, soit l'avenue Béranger ? C'est à dire ne pas avoir besoin d'aller jusqu'au rond point pour rejoindre l'avenue de Gradignan vers l'avenue de Candau, et cela en toute sécurité ?

 
Aucune réaction
Portrait de Raymond DELCROIX

1) Concernant l'itinéraire vélo partie nord, il semble peu judicieux de réaliser une zone partagée "piétons-vélos" sans délimitation nette de la piste cyclable. Il est illusoire de demander à un usager du cycle de mettre pied à terre pour laisser la priorité aux piétons, et c'est une entrave au déplacements vélos.
2) Il me semble plus judicieux de réaliser la piste cyclable dans les deux sens dès l'avenue Jean Jaurès sur le côté est (bistrot Régent) pour trois raisons :
a) éviter aux cyclistes le passage d'un giratoire au bas de l'av. Louis Laugaa qui est toujours un facteur de risque;
b) permettre aux cyclistes venant du centre ville de traverser l'avenue de Chateaubriand en sécurité grâce à un feu tricolore existant adapté aux vélos pour rejoindre la piste cyclable double;
c) permettre aux cyclistes venant de la direction de Bordeaux de rejoindre directement (grâce au feu décrit ci-dessus) la double piste cyclable sans avoir à traverser la voie et ainsi éviter la zone partagée qui entrave leur déplacement.
A défaut il est prévisible de voir les cyclistes rouler sur la voie de circulation automobile et se mettre ainsi en danger et, de toute façon, gêner la circulation.

 
Aucune réaction
Portrait de yg

Ce projet quoique louable (cet endroit est affreux) me parait inepte:
- les ronds points aménagés comme cela sont dangereux pour les cyclistes puisqu'ils sont sensés les emprunter en périphérie. Bien évidemment il passeront dans le flux des voitures afin d'être plus visibles et de ne pas perdre la priorité, ce qui engendrera des tensions avec les automobilistes.
- faire circuler piétons et cyclistes ensemble n'a rien de doux. Au mieux des noms d'oiseaux seront échangés.
- faire traverser la chaussée deux fois aux piétons et cyclistes est une blague. Bien entendu les cyclistes qui ne seront pas là pour folâtrer resteront sur la chaussée avec les voitures, ce qui à nouveau créera des tensions .
En revanche, limiter la vitesse à 30 km/h me parait être une très bonne idée. La chaussée devient alors beaucoup plus facile à partager et la qualité de vie des riverains s'en trouve améliorée. Du coup il n'y aurait pas besoin de ces aménagements absurdes de pistes cyclables qui fleurissent un peu partout dans cette métropole.

 
Aucune réaction
Portrait de MTH

Courrier adressé à Monsieur Raynal, Maire de Pessac

Copie adressée à Bordeaux métropole, correspondant Journal Sud-Ouest et membres du conseil municipal.

 

Monsieur le Maire

En tant que riverains de l’avenue Chateaubriand, nous souhaitions vous interpeller suite à la réunion de concertation à laquelle nous avons été invités le 11 septembre par Bordeaux Métropole à la mairie de Pessac.

Le projet présenté met en œuvre la conception d’une « voie verte » sur 389 m sur le côté Est de l’avenue avec la création de deux rond points et la modification de l’axe de circulation sur la voie Ouest de cette même avenue.Qu’est-ce qu’entraine ce projet pharaonique, 2 millions d’euros, pour les riverains et les usagers ?

Pour Bordeaux métropole :-    Un accès valorisé sur le plan esthétique vers le centre de Pessac-    Un lieu de circulation protégé de 389 m pour les vélos et les piétons qui se partageront l’espace de la voie avec mobilier urbain pour regarder passer bus, camions et voitures.-    Un ralentissement conséquent de la vitesse de circulation voire un arrêt complet grâce aux arrêts de bus positionnés sur l’unique voie de circulation.-    La création d’espaces verts arborés qui feront poumon au sein de la ville et qui effectivement manquent cruellement sur les deux places du centre même de Pessac.

Pour les riverains et les usagers :-    Les piétons cantonnés sur un côté de cet axe devront pour rejoindre l’accès au centre de Pessac soit traverser les deux voies qui semblent avoir d’après notre observation quotidienne une intensité de circulation supérieure à celle de l’observation de Bordeaux métropole, soit faire le tour de l’un ou l’autre des deux ronds-points ceci allongeant sérieusement le parcours. Avec l’agrément de pouvoir se reposer au sein de la verdure pour regarder passer les véhicules.-    Les cyclistes cantonnés eux aussi sur le côté Est circuleront au milieu des piétons avec les difficultés que nous connaissons déjà, il y a suffisamment d’exemples sur la communauté urbaine ; avec de plus, deux croisements sur les 389 m avec la rue Béranger et le Cours Lamartine d’où surgissent des camions de matériaux qui n’auront d’autre solution au vu des sens de circulations que de croiser cette fameuse voie verte pour rejoindre la file montant vers Pessac centre…Quant aux cyclistes qui viennent du côté ouest, il y a fort à parier qu’ils n’entreprendront pas la traversée des deux voies pour emprunter la voie verte sur 50 m et ensuite faire tout le tour du rond-point pour remonter vers Pessac centre. Le trottoir continuera à pourvoir sur 20 m ….-    Maintenant parlons des entrées et sorties des riverains de leur propriété et des rues Lamartine, Béranger et Place du Cardinal, sur l’avenue Chateaubriand. Deux propriétaires qui demeurent l’un, au coin de l’avenue Chateaubriand et du square et les autres au coin de la place du Cardinal ont décrit une telle situation pour rentrer et sortir de chez eux que les concepteurs de Bordeaux métropole s’en sont émus au point de proposer une étude particulière de leur cas auquel ils n’avaient pas pensé…-    Par ailleurs il semble que ces concepteurs n’aient pas plus pensé aux nuisances sonores, polluantes et liées aux vibrations que le report exclusif de la circulation sur le côté Ouest va entrainer pour les riverains….-    Les riverains de la place du Cardinal ont fait remarquer que la création de la voie pour rejoindre le rond-point sud diminuait largement le terre-plein de la place du cardinal qui aurait pu être aménagé en espace vert à moindre frais…-    Par ailleurs passons sur la nuisance de deux ans de travaux avec ce que cela va provoquer de bouchons, voire d’impossibilité de circulation.

Pour conclure cette réunion était une réunion publique de présentation et d’échange avec les habitants dans le cadre d’une concertation réglementaire ; nous avons bien compris que nos propositions de penser la circulation sur l’axe médian de l’Avenue chateaubriand de part et d’autre des piles du pont de chemin de fer avec l’aménagement équilibré de lieux de circulation pour vélos, piétons et espaces verts en lieu et place  des trottoirs actuels protégeant ainsi  les habitations riveraines des deux côtés de l’avenue et facilitant les manœuvre d’insertion sur la voie ,  ne pèseraient pas lourd face au projet d’un architecte, éloigné du quotidien de ce quartier. Il est manifeste que Bordeaux Métropole et la ville de Pessac veulent jouer la carte de l’originalité au détriment du quotidien des riverains et des biens publics.

Comptant sur l’attention que vous porterez à ce courrier et une démarche de votre part auprès de Bordeaux Métropole afin de donner du poids à ces remarques, recevez, Monsieur le Maire, nos salutations.

 

Pessac. Le 18/09/2018

 

 

PS vous trouverez en pièce jointe une feuille d’émargement des signataires de ce courrier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fait à  Pessac le 02/09  2018 

 
Aucune réaction
Portrait de Fyn

Concernant ce projet,il nous a été communiqué que la requalification de la rue Chateaubriand s’inscrit dans l’agenda des solutions durables dont la définition et les enjeux sont : « permettre l’épanouissement de tous les êtres humains ». En l’occurence, nous attirons l’attention sur le fait que le projet tel qu’il nous a été présenté lors de la réunion de concertation du 11/09 en Mairie de Pessac pourrait peut être permettre l’epanouissement des usagers pendant quelques secondes malgré les incohérences relevées, mais ceci au mépris total de l’épanouissement d’une majorité des riverains qui subissent déjà et subiront encore plus les nuisances à longueur de journée (voire de nuit) que ce projet ne manquera pas de créer. Nous sommes donc très loin des enjeux soit disant recherchés. En revanche, la circulation des véhicules sur les 2 voies centrales de part et d’autre du pont SNCF et un élargissement des trottoirs utiles aux modes doux auraient été plus judicieux et auraient pu offrir un meilleur confort aux usagers comme aux riverains est et Ouest. A ce titre, il faut noter que les cyclistes et piétons qui empruntent à ce jour les trottoirs de la rue Chateaubriand, et notamment les enfants se rendant aux écoles du centre (toutes situées côté ouest en l’occurrence) devront, avec ce projet d’aménagement, traverser à 2 reprises la rue Chateaubriand pour se rendre au centre de Pesssac. De plus, il est évident que les cyclistes descendant la rue Louis Laugaa pour se diriger ensuite vers le campus universitaire n’emprunteront jamais la voie dédiée qui se situera à l’opposé du rond-point mais s’engageront directement sur la rue Chateaubriand, au risque évident de provoquer incidents et/ou accidents. La sécurisation des modes doux, telle qu’elle est recherchée à travers se projet, reste donc perfectible, sans parler de sécurité routière... Enfin, le positionnement des 2 arrêts de bus en vis à vis, dont un est prévu d’être implanté le long de notre propriété (à 2,50m des chambres de notre domicile) augmentera encore les nuisances que nous subissons déjà en raison de la proximité du flot de véhicules et des discussions à voies hautes (voire des cris et autres sources de pollution sonore) entendues quotidiennement à l’arret de bus existant rue Chateaubriand côté Est. De plus, nous ne comprenons pas l’intérêt de placer ces 2 arrêts de bus en vis à vis car ils engendreront inévitablement des bouchons aux heures de pointes lorsque les bus seront à l’arrêt. Ici non plus, l’objectif de « fluidité de transit » ne sera pas atteint, quoique les statistiques et autres décomptes de trafic aient pu avancer. Pour toutes ses raisons, nous demandons la révision de ce projet afin d’obtenir un équilibre de circulation bâti autour des voies centrales de la rue Chateaubriand. Bien cordialement

 
Aucune réaction
Portrait de Christian

Il serait opportun d'intégrer à ce projet le probleme de circulation de l'avenue beranger (haut). En effet de plus en plus de voitures utilisent cette rue étroite pour éviter le feu rouge de la place cardinal. Nous assistons à des courses de voitures. Il serait l'occasion de mettre l'avenue beranger en sens unique avant qu'une personne se fasse renverser. Cette voie est étroite.Merci de bien vouloir prendre en compte cette problématique. Je reste à votre disposition.

 
Aucune réaction
Portrait de Papy Dégété

Très bon projet, mais est-on certains que les remontées de files des feux sur Jean Jaurès ne bloqueront pas le giratoire ?

 
Aucune réaction
Portrait de LAMARTINE33

Bonjour. Très bon projet. Mais peut-on peut espérer que, dans le cadre de cette opération, les abords de l'emprise SNCF autour du passage inférieur seront afin clôturés correctement. C'est aujourd'hui un dépotoir d'ordures. En outre de nombreuses personnes, et notamment des enfants, passent sur cet emprise. Imaginons les conséquences… Cordialement

 
Aucune réaction
Portrait de babounette

L aménagement tel que prévu avec les deux voies décalées côté pair, impliqué aux carrefours cours Lamartine/ rue CHateaubriand: un supplément de dangerosité ( piéton, voiture etc....), une dégradation supplémentaire des conditions de vie des riverains et de leur immobilier. UNe vraie concertation consisterait à venir sur place et à dialoguer avec les riverains.

 
Aucune réaction
Portrait de HC

un tel réaménagement est bienvenu : cette rue est une coupure urbaine, vraiment dangereuse à traverser lorsqu'on est à pied ou à vélo.

 
Aucune réaction